Forum Session Pêche
Forum Session Pêche

Forum de pêche réservé à tout public, amateur ou débutant en passant du confirmé au vieux briscard, ce forum est fait pour vous. Attention ici le respect du poisson est primordial !


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Les poissons les plus extraordinaires

Aller à la page : Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 2 sur 2]

Stizostedion_12


Admin
Admin
Y a des similitudes entre les deux animaux, mais ils ne sont pas apparentés.
(et rassure toi, personne ici ne pense que tu es con^^.)

toruna

avatar
Fishing-addict
Fishing-addict
Je continue avec 2 poissons très, mais alors très moches !

La baudroie abyssale :


La baudroie abyssale est un poisson des profondeurs océaniques (famille des Ceratidés). Il existe, comme pour la pieuvre violacée, même s'il est moindre, un dimorphisme sexuel au niveau de la taille : chez Ceratias holboelli, par exemple il y a un rapport de 10 entre le mâle et la femelle (la femelle étant la plus grande).
Mais ce n'est pas ce dimorphisme de taille qui est étonnant c'est la façon dont le mâle féconde la femelle : une fois que le mâle devient adulte, il se met à la recherche d'une femelle. S'il a la chance d'en trouver une, il se fixe sur elle a moyen de sa bouche munie de deux dents en forme de pince et ne la lâchera plus de toute sa vie. Tous ses organes vont dégénérer sauf ses testicules : yeux, organes de digestion etc. Son système respiratoire va fusionner avec celui de la femelle. Sa vie va alors se limiter uniquement à la fécondation des œufs de la femelle.

On a donc affaire, ici a une forme de mutualisme étrange : le mâle trouve son compte en se faisant nourrir par la femelle, et la femelle se sert du mâle pour féconder ses œufs...

Chez la baudroie abyssale, seule la femelle porte un organe lumineux.

La baudroie abyssale vit dans les océans Pacifique, Atlantique et Indien entre 1 et 3 kilomètres de profondeur.


Le blobfish :


Le blobfish (Psychrolutes marcidus) est une espèce de poissons abyssaux vivant entre 600 et 1 200 m de profondeur1, au large des côtes australiennes et tasmaniennes. Le chalutage de fond intensif fait du blobfish une espèce en danger de disparition.

On trouve le blobfish à des profondeurs où la pression est près de cent fois supérieure à celle de la surface. Pour y résister, la chair du blobfish est principalement constituée d’une masse gélatineuse dont la densité est plus faible que celle de l’eau, ce qui lui permet de flotter un peu au-dessus du plancher océanique sans avoir à dépenser sa précieuse énergie en nageant. Cette chair de faible densité est une alternative à la vessie natatoire présente chez la plupart des poissons de surface, la trop grande variation de flottabilité selon la pression des abysses associée à sa faible constitution mettrait le poisson en danger. Le blobfish a donc peu de muscles, pourtant, ça ne l’incommode pas dans la mesure où il se nourrit exclusivement de neige marine provenant des couches supérieures de la tranche d’eau. Il mesure tout au plus 30 cm de long.



Dernière édition par toruna le Dim 11 Nov - 2:06, édité 1 fois

Stizostedion_12

avatar
Admin
Admin
La Baudroie abyssale je connaissais ; en fait le mâle devient quasiment une sorte de parasite de la femelle... Neutral

Le BlobFish, j'avais déjà vu une photo, mais je connaissais rien de lui...

toruna

avatar
Fishing-addict
Fishing-addict
C'est carrément hallucinant le mâle qui fusionne avec la femelle. Tout ses organes dégénèrent sauf les testicules. Mais comment dans l'évolution ça a pu donner ça ?! Comme tu dis stizo, c'est un vrai parasite et je trouve ça vraiment étonnant.
Un peu comme tout les parasites qui sont obligés de parasiter pour survivre et se reproduire en fait. Nouvelle idée de topic ? Laughing

Stizostedion_12

avatar
Admin
Admin
toruna a écrit:C'est carrément hallucinant le mâle qui fusionne avec la femelle. Tout ses organes dégénèrent sauf les testicules. Mais comment dans l'évolution ça a pu donner ça ?! Comme tu dis stizo, c'est un vrai parasite et je trouve ça vraiment étonnant.
Stephen Jay Gould (paléontologue et vulgarisateur de la théorie de l’évolution / mort en 2002) s'est penché sur le cas de ce poisson ; on trouve l'article dans son livre "Quand les poules auront des dents" (Points Science S 71) -1er chapitre : "Gros poissons et menu fretin"
Je lu le livre début 2009, mais je ne me souviens plus des explications -je relirais ça demain ou lundi et je ferais un résumé ici ^^.

Un peu comme tout les parasites qui sont obligés de parasiter pour survivre et se reproduire en fait. Nouvelle idée de topic ? Laughing
Nouvelle idée de topic ? comment ça ?

Fifiz

avatar
Modérateur
Modérateur
Stizostedion_12 a écrit:Je relance avec... Anableps :
(c'est un genre qui comprend plusieurs espèces)

-C'est le poisson "4 yeux".

Il nage en surface, et ses yeux sont divisés en deux parties, une pour regarder sous la surface, l'autre au dessus.
(eux aussi peuvent sortir de l'eau, mais ils n'ont pas la capacité de se déplacer du Pérophthalme.)
Son œil très particulier :


Le lien WIKI :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Anableps

une vidéo (j'arrive pas à la placer directement) :
https://www.youtube.com/watch?v=ZPR7aqzvHtA
C'est moi ou il a une dent ?? lol!
Le blobfish ,j'aimerai pas l'attraper pale

toruna

avatar
Fishing-addict
Fishing-addict
Stizostedion_12 a écrit:
Nouvelle idée de topic ? comment ça ?

Peut être un topic sur le animaux parasitaires comme le Leucochloridium paradoxum :

Ce ver parasite a pour hôte les escargots.

Après avoir été ingéré à l'état larvaire, il va se loger dans une des "antennes" (tentacule) de l'escargot et pulser pour que cette antenne ressemble à un ver. Cette coloration va attirer le regard de prédateurs se nourrissant de vers comme les oiseaux. Ces derniers sont les hôtes définitifs du parasite, qui va se reproduire dans leur système digestif. Les oeufs seront éjectés avec les déjections afin que le cycle reprenne.



Il devient un vrai zombi en fait !

Stizostedion_12

avatar
Admin
Admin
Ben dans ce cas ouvre un nouveau topic pour les parasites... (ici ça ne devaient être que les poissons je croyais^^)

toruna

avatar
Fishing-addict
Fishing-addict
Oui c'est que pour les poissons, j'ai juste dévié un peu Wink

Stizostedion_12

avatar
Admin
Admin
toruna a écrit:Je continue avec 2 poissons très, mais alors très moches !

La baudroie abyssale :


La baudroie abyssale est un poisson des profondeurs océaniques (famille des Ceratidés). Il existe, comme pour la pieuvre violacée, même s'il est moindre, un dimorphisme sexuel au niveau de la taille : chez Ceratias holboelli, par exemple il y a un rapport de 10 entre le mâle et la femelle (la femelle étant la plus grande).
Mais ce n'est pas ce dimorphisme de taille qui est étonnant c'est la façon dont le mâle féconde la femelle : une fois que le mâle devient adulte, il se met à la recherche d'une femelle. S'il a la chance d'en trouver une, il se fixe sur elle a moyen de sa bouche munie de deux dents en forme de pince et ne la lâchera plus de toute sa vie. Tous ses organes vont dégénérer sauf ses testicules : yeux, organes de digestion etc. Son système respiratoire va fusionner avec celui de la femelle. Sa vie va alors se limiter uniquement à la fécondation des œufs de la femelle.

On a donc affaire, ici a une forme de mutualisme étrange : le mâle trouve son compte en se faisant nourrir par la femelle, et la femelle se sert du mâle pour féconder ses œufs...

Chez la baudroie abyssale, seule la femelle porte un organe lumineux.

La baudroie abyssale vit dans les océans Pacifique, Atlantique et Indien entre 1 et 3 kilomètres de profondeur.

Stizostedion_12 a écrit:
toruna a écrit:C'est carrément hallucinant le mâle qui fusionne avec la femelle. Tout ses organes dégénèrent sauf les testicules. Mais comment dans l'évolution ça a pu donner ça ?! Comme tu dis stizo, c'est un vrai parasite et je trouve ça vraiment étonnant.
Stephen Jay Gould (paléontologue et vulgarisateur de la théorie de l’évolution / mort en 2002) s'est penché sur le cas de ce poisson ; on trouve l'article dans son livre "Quand les poules auront des dents" (Points Science S 71) -1er chapitre : "Gros poissons et menu fretin"
Je lu le livre début 2009, mais je ne me souviens plus des explications -je relirais ça demain ou lundi et je ferais un résumé ici ^^.

Je vais tenter un résumé (pas évident ! ^^).

Je cite S.J. Gould :
Imaginons une espèce disséminée sur un vaste territoire au point que les mâles se rencontrent rarement sur le lieu habité par une femelle. Supposons aussi que les femelles, parvenues à l'âge adulte, se déplacent peu, voire pas du tout (...). Supposons enfin que le milieu ambiant puisse facilement véhiculer des petites créatures (comme la mer avec son courant et sa forte densité (...))
Étant donné que les mâles n'ont guère de raisons de se battre (... compétitivité entre mâles pour les femelles -note de Stizo), qu'ils doivent trouver une femelle immobile, et que le milieu peut leur servir de moyen de transport (ou aider considérablement leurs déplacements), à quoi leur servirait-il d'être gros ? Pourquoi ne pas s'empresser de trouver une femelle alors qu'ils sont encore petits, de s'y accrocher au titre de simple fournisseur de sperme ? Pourquoi ne se fatiguer pour trouver à se nourrir, pourquoi grandir et grossir, et devenir plus complexe ? Pourquoi ne pas exploiter cette femelle nourricière ? (ce n'est évidemment pas la pensée du mal, mais c'est la solution la plus Simple du point de vu évolutif dans les circonstances définies au départ du paragraphe -note de Stizo)


S.J.Gould nous apprends ensuite que c'est le cas d'un certains nombres d'invertébrés (par exemple chez Enteroxenos un mollusque parasite des concombres de mer)

Puis Gould nous parle de ces Cératioïdes (le groupe de poissons qui nous intéresse) -après nous avoir décrit le mode de vie de ces animaux (et la découverte de ce mode de vie par les scientifiques).
Puis il nous apprend (et c'est là ce qui me semble le plus important d'un point de vue évolutif) :

On trouve près de 100 espèces de baudroies cératioïdes, dont chacune a sa particularité. Les mâles fusionnés ne sont pas apparus chez toutes les espèces. Chez certaines, ils ne se fixent à la femelle que de façon temporaire (...). Chez d'autres certains mâles fusionnent, d'autres atteignent leur maturité sexuelle en conservant leur indépendance organique. Chez d'autres encore, la fusion est obligatoire.

Il souligne donc l’existence de structures intermédiaires, qui vont à contre sens de certaines généralisations qui ont tendances a exagérer les discontinuité au sein de la nature en mettant l'accent sur les formes extrêmes. (je reprends ses mots dans cette phrase).
-Si la phrase ne semble pas claire je simplifie : quand on dit que chez le groupe des Baudroies abyssales, le mâle fusionne avec la femelle, c'est une exagération car les espèces qui ne correspondent pas à ce mode de vie extraordinaire sont passé sous silence -les espèces qui fusionnent sont même une minorité.

toruna

avatar
Fishing-addict
Fishing-addict
Pas de bol pour le mâle ! ^^ C'est difficile de s'imaginer les étapes intermédiaires de cette évolution quand même. Et puis, est-ce qu'il souffre ou garde-t-il une conscience ? Des questions sans réponses très certainement... C'est violent quand même ! Shocked

Lazhetaer

avatar
Modérateur
Modérateur
Fascinant !

On ne peut pas parler de parasitisme puisque chaque individu donne et reçoit, ni de symbiose puisque les individus sont de la même espèce, alors n'est-ce pas tout simplement une forme extrêmement et idéalement évoluée de ce que nous appelons le mariage ? :pht:



_________________

Quand la mer s'offre par paquets
comme un cadeau empoissoné,
furieuse d'être moissonnée,
je ne suis qu'un marin à quai.

Stizostedion_12

avatar
Admin
Admin
Je ne sais pas si il souffre, mais il serait intéressant de savoir si son système nerveux dégénère après la fusion...
Lazhetaer a écrit:Fascinant !

On ne peut pas parler de parasitisme puisque chaque individu donne et reçoit, ni de symbiose puisque les individus sont de la même espèce, alors n'est-ce pas tout simplement une forme extrêmement et idéalement évoluée de ce que nous appelons le mariage ? :pht:



Tu dis ça sous forme humoristique, mais je pense que la réponse est oui. ^^
Faire partie de l'autre.
(Si on est marié, ne dit-on pas de sa compagne qu'elle est notre moitié ?^^)

Lazhetaer

avatar
Modérateur
Modérateur
Je l'ai dit sous forme humoristique, mais quel amoureux n'a pas rêvé un jour d'une telle union ?
Comme tu dis, on dit "ma moitié", et on parle aussi d'amour fusionnel.
C'est une condamnation à la fidélité !

Crois-tu que les échanges de nourriture et de sperme sont contrôlés par les individus ou automatiques ?
Je dirais automatiques. Pour la nourriture, je pense que ça doit être un peu semblable au cas d'un fœtus et de sa mère.

Et comment se passe la mort ?


_________________

Quand la mer s'offre par paquets
comme un cadeau empoissoné,
furieuse d'être moissonnée,
je ne suis qu'un marin à quai.

Stizostedion_12

avatar
Admin
Admin
je relance celui ci avec :

Macropinna microstoma

Si vous voulez savoir en quoi il est extraordinaire, le plus simple c'est de voir une vidéo :



On ne sait finalement pas grand chose sur ce poisson :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Macropinna_microstoma

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 2 sur 2]

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum